ÉQUIPE

L’équipe du Théâtre du Gros Mécano a plusieurs années d’expériences tant dans l’administration d’un organisme culturel que dans la création théâtrale en soi. L’implication des employés permanents est totale. Cette belle et dynamique équipe fait preuve d’une efficacité hors pair ainsi qu’une profonde connaissance du milieu artistique et du public auquel elle s’adresse. Au fil des années, son savoir-faire a permis à la compagnie de prospérer à l’international tout en restant un véritable pilier pour sa communauté et ce, depuis 45 ans!

Carol Cassistat

Carol Cassistat

Directeur artistique et codirecteur général
Michèle Bujold

Michèle Bujold

Directrice administrative et financière et codirectrice générale
Jérôme Huot

Jérôme Huot

Directeur de production
Anaïs Morel

Anaïs Morel

Directrice du développement par intérim
Léa Fischer-Albert

Léa Fischer-Albert

Codirectrice générale et directrice du développement

Carol Cassistat

Depuis sa sortie du Conservatoire d’Art Dramatique de Québec (promotion 1989), Carol Cassistat a joué dans plus de 60 productions professionnelles tant sur les scènes du Québec qu’à l’extérieur du pays. Aussi, metteur en scène et animateur d’ateliers de théâtre depuis 1987, il a constamment œuvré auprès des enfants dans son cheminement artistique.

Il a participé à près de 500 émissions télé dédiées à la jeunesse (Télépirate, La rue Tabaga, Watatatow et autres) Canal famille et Radio-Canada en tant qu’animateur et comédien. Il a également joué pour le Théâtre du Gros Mécano pendant 10 ans (Jo et Gaĩa le terre et L’Orchidée, La librairie) au Québec et en France.

Ses activités à la direction artistique du Théâtre du Gros Mécano ont débuté à l’automne 2001, d’abord en tant que codirecteur artistique, pour ensuite, en septembre 2004, assumer seul la direction artistique. La même année, des réaménagement organisationnels ont eu lieu, et, en compagnie de ses autres collègues, il est également devenu codirecteur général de la compagnie. Son mot d’ordre: À travers notre art, accompagner les enfants dans ce qu’ils vivent, en les considérant pour ce qu’ils sont aujourd’hui, des personnes à part entière. À travers nos spectacles et les échanges qu’ils suscitent, nous voulons leur parler de ce que nous sommes, de ce qu’ils sont, un peu comme le feraient un grand frère, une grande sœur…

Michèle Bujold

Michèle a mené une carrière dans la gestion financière d’entreprise et accumulé, en tant que directrice administrative et financière, une grande expérience du management des directions financières au sein d’organismes culturels et philanthropiques. Ses activités à la direction financière et administrative au Théâtre du Gros Mécano ont débuté en septembre 2018, et depuis mai 2021, elle assume également la codirection générale par intérim en compagnie de Carol Cassistat.

Elle siège, en tant que secrétaire, sur le conseil d’administration de Groupe de ressources techniques en arts -GRT-Arts et du Théâtre du Gros Mécano.  Grande passionnée des arts et de la culture, Michèle s’implique activement dans le but de contribuer à l’essor de la communauté, à son rayonnement et mettre en valeur les organismes à but non lucratif dans le domaine artistique.

Jérôme Huot

Suite à un parcourt collégial en art graphique et en création multimédia, c’est avec la formation universitaire en étude théâtrale, profil mise en scène, que Jérôme se lance dans la création théâtrale professionnelle en 2005.

En spécialisant sa pratique en éclairage, il collabore comme concepteur avec plusieurs compagnies de Québec. Notamment avec le théâtre Fools and Feathers pour Le destin tragi-comique de Tubby et Nottubby (2011), Le Petit Luxe pour Le cardigan de Gloria Estefan (2010) et Charme (2012), Le Club pour l’amélioration de la culture pour MerZsonate, 2007 à 2014), Le collectif Nous sommes ici pour La Date (2012), Changing Room (2011) et L’Étape (2010) et le collectif Hommeries pour La Cour suprême (2018) et Meet inc. (2021).

En tant que directeur technique et régisseur, Jérôme prend part à de nombreuses tournées québécoise et internationale avec le théâtre Fools and Feathers, le théâtre de la Trotteuse et Les incomplètes.

De 2015 à 2019, Jérôme prend le poste de directeur technique du théâtre Premier Acte. Et c’est depuis janvier 2020 qu’il assure la direction de production du théâtre du Gros Mécano.

Anaïs Morel

Anaïs complète, entre 2006 et 2010, un baccalauréat et une maitrise en métiers des arts et de la culture en France ainsi que de nombreux stages dans des structures artistiques: Festival de la marionnette de Grenoble, Festival Quartiers Libres, Compagnie du théâtre du Réel, Festival Wazemmes l’Accordéon etc.

Au cours de ces expériences, elle découvre le théâtre jeune public et en 2010, elle choisit de se diriger vers le Québec pour occuper un poste de médiatrice culturelle au Théâtre Jeunesse Les Gros Becs. Elle y participe notamment à la coordination de la mobilisation des porteurs des droits de l’enfant, du projet les Zurbains, et de la journée « Les ados font la fête au théâtre » tout en assurant des ateliers de médiation culturelle dans les écoles autour des spectacles de la saison.

Toujours en lien avec la jeunesse et la culture elle travaille ensuite aux Camps Odyssée puis à la Bibliothèque de Québec. En 2014, elle quitte le Québec pour l’Angleterre où elle travaille comme bibliothécaire et professeur de français puis comme coordonnatrice des visites scolaires au centre de découverte du radiotélescope Jodrell Bank.

De retour en France en 2018, elle se tourne vers les relations internationales et travaille à l’accueil des étudiants internationaux pour l’université Grenoble-Alpes.

En parallèle, elle devient conseillère municipale du village de Laval-en-Belledonne où elle prend le mandat de la culture et de la petite enfance. Elle coordonne notamment les activités de la bibliothèque municipale, la venue d’un orchestre symphonique à vélo, une exposition en plein-air de photos animalières et divers projets originaux qui font venir les arts et la culture aux petits comme aux grands, dans ce village montagnard de 1000 habitants.

De retour à Québec à la fin 2022, elle renoue avec le théâtre jeune public et occupe, à partir de janvier 2023, le poste de coordonnatrice au développement au Théâtre du Gros Mécano.

Léa Fischer-Albert

Léa Fischer-Albert est Directrice du développement et codirectrice générale du Théâtre du Gros Mécano. Ses tâches principales sont en lien avec la diffusion des spectacles et leur mise en marché, mais elle est également en charge de toutes les communications de la compagnie, ainsi que de la recherche de financement privé.

Elle a aussi développé une expertise en médiation culturelle en menant plusieurs projets de front. Le projet d’ateliers et d’exposition sur le thème Courtepointe mené sur trois saisons (2018 à 2020) avec le Théâtre du Gros Mécano a permis de rencontre 450 personnes et a mené à la création d’une exposition diffusée au Musée national des beaux-arts du Québec, dans quatre bibliothèques de la région de Québec et à la Maison de la littérature. Avec la compagnie de théâtre Mon père est mort, elle est l’initiatrice du projet FOR MEN – POUR HOMMES lors duquel des hommes marginalisés sont mentorés par des auteurs/trices professionnels afin d’écrire un texte dramatique qui a été mis en lecture par des comédien et une metteuse en scène professionnels, à l’hiver 2019. Elle coordonne en 2022-2023 le projet de médiation culturelle «De D.écimées à R.eliées» pour la compagnie Les Gorgones. Ce projet mobilise des femmes confiées à l’adoption et leur fait explorer leur quête identitaire par le biais d’ateliers de création.

Elle a présidé la Table de concertation en théâtre de la région de Québec entre 2018-2022 et a contribué à la création et au pilotage de plusieurs comités de travail dont ceux de médiation culturelle, développement des publics, pratique théâtrale, financement privé, diversité et équité. Elle travaille avec acharnement et passion afin de développer la pratique théâtrale et de mobiliser le milieu de la région de Québec. Cumulant de l’expérience en développement international et dans les milieux communautaire, environnemental, et touristique, elle est passionnée de théâtre depuis l’adolescence et dévouée au développement du milieu artistique de la Ville de Québec. Très impliquée dans la communauté, elle siège sur le Conseil d’administration de Mon père est mort, compagnie de théâtre, et de La Brute qui pleure. Léa Fischer-Albert a complété un DEC en Théâtre au Cégep Limoilou, un Baccalauréat multidisciplinaire en marketing, développement international, sociologie et management à l’Université Laval et, à l’automne 2017, elle a entamé un programme court de deuxième cycle en Interprétation et médiation culturelle à l’Université du Québec à Trois-Rivières.